Territoire zéro chômeur de longue durée : un dispositif à amplifier

Tribune parue dans le magazine Viva d’octobre 2020

Depuis 3 ans, Saint-Jean fait partie des dix quartiers de l’expérimentation « Territoire zéro chômeur » visant à réduire le chômage de longue durée.

Le dispositif est en partie financé par une réorientation des indemnités de chômage vers une entreprise « à but d’emploi » qui embauche des personnes privées d’emploi. 70 habitants de Saint Jean ont ainsi été recrutés en CDI à temps complet ou à temps partiel, après en moyenne 4 ans sans emploi. Pour les salariés comme pour l’entreprise « Emerjean », quatre défis spécifiques sont à relever :

  • les salariés sont recrutés sans aucune sélection ;
  • l’entreprise part des compétences de la personne pour adapter son activité ;
  • les activités ne doivent pas concurrencer d’autres entreprises du quartier ;
  • les collègues de travail sont aussi des voisins, ce qui peut influer sur les relations professionnelles.

Emerjean a composé avec ces contraintes et a développé des activités pour la transition écologique et solidaire : lavage de couches réutilisables, conciergerie solidaire, agriculture urbaine, vente de produits en vrac, nettoyage de masques…

Une proposition de loi est soumise au Parlement pour augmenter le nombre de territoires au niveau national. Nous souhaitons élargir ce dispositif à d’autres quartiers de Villeurbanne et de la Métropole. Mais sans la loi, l’expérimentation prendrait fin en 2021. A l’heure où la crise économique succède à la crise sanitaire, la montée du chômage rendra l’accès à l’emploi de plus en plus difficile, notamment pour les populations précaires. Sans être la seule solution au chômage, « Territoire zéro chômeur de longue durée » est un modèle vertueux : réduction des inégalités d’accès à l’emploi, relocalisation d’activités, expérience et reprise de confiance en soi, services correspondant aux besoins du territoire…. Ville et Métropole souhaitent être exemplaires sur ces sujets. Encore faut-il que le gouvernement accepte de prolonger et d’étendre le dispositif, pour agir avec les collectivités volontaires.

Paul Campy
Groupe Les écologistes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *