Encadrement des loyers : une mesure de justice sociale

Tribune parue dans le magazine Viva de novembre 2020

Lors du conseil du 5 octobre, la Métropole a demandé à l’État d’expérimenter l’encadrement des loyers sur Villeurbanne et Lyon.

Ce dispositif a été prévu par la ministre du logement Cécile Duflot en 2014 et a été précisée dans la loi ELAN. Cette mesure est nécessaire pour limiter l’indécente augmentation des loyers à Villeurbanne qui ont connu des augmentations de 65 % en 10 ans. Cela concerne notamment les petits logements : 450 € par mois pour un T1 de 18 m² !

En pratique, cette démarche visera à mieux encadrer les hausses de loyer sur une période de 5 ans, afin que les loyers ne dépassent pas 20 % du niveau de loyer médian constaté dans le quartier. Il ne s’agit donc pas de diminuer les loyers, mais bien de limiter leur l’augmentation. Cette mesure permettra de lutter contre la libéralisation du secteur locatif, qui a vu se multiplier la découpe des logements en petites surfaces et les plateformes de location touristique.

L’encadrement des loyers n’est pas la seule solution à la crise du logement que nous connaissons, mais il est une première réponse qu’il faudra associer à d’autres mesures ; par exemple la production de logements locatifs sociaux, l’accession sociale à la propriété avec l’Organisme foncier solidaire… C’est l’affirmation forte du droit à un logement digne, dont le loyer n’empêche pas les autres dépenses contraintes (alimentation, énergie…), un logement proche d’équipements publics, de parcs ou jardins, tout simplement un logement pour vivre. Bien sûr, nous veillerons aux moyens déployés pour garantir l’efficacité de cet encadrement des loyers, avec la création d’une brigade métropolitaine de contrôle.

Nous serons aussi attentifs aux résultats de cette expérimentation, pour évaluer ses effets concrets pour les locataires comme pour les propriétaires et investisseurs.

Cette mesure est un signal fort de début de mandat pour nous, Écologistes. Elle marque notre engagement à répondre aux préoccupations majeures des Villeurbannais·es, en gardant comme boussole la lutte contre les inégalités sociales et environnementales.

Aurélie Loire
Groupe Les écologistes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.