Collecte des biodéchets : c’est pour bientôt

Conseil municipal du 28 mars 2022

Communication 2022-73 : Rapport annuel 2020 sur le prix et la qualité du service public de prévention et gestion des déchets ménagers et assimilés
Intervention de Floyd Novak

Monsieur le Maire, chers collègues,

La présentation de ce rapport 2020 est une excellente occasion d’établir un bilan intermédiaire et de mettre en avant les échéances importantes à venir qui concernent Villeurbanne. Ce bilan nous permet de rappeler les belles avancées récentes pour le territoire.

  • D’abord la création d’une régie déchets à autonomie financière grâce à laquelle les comptes et les actions deviennent bien plus efficaces et lisibles.
  • Ensuite, les nouvelles consignes de tri depuis le 1er janvier 2020 qui permettent de collecter une plus large partie des déchets et notamment des emballages plastiques ainsi que la multiplication des donneries qui offrent de nouvelles vies à des tonnes d’objets, au sens littéral !
  • Enfin, nous pouvons également évoquer la semaine européenne de réduction des déchets ainsi que la « Faites de la propreté », évènement pour lequel Villeurbanne est de plus en plus investi chaque année.
De nouvelles étapes sont nécessaires pour collectivement réduire nos déchets et valoriser plus efficacement les gisements. En premier lieu l’étude d’une tarification incitative, incontournable pour atteindre des objectifs ambitieux.

Nous pouvons également mentionner les nouveaux efforts de la ville pour améliorer la gestion de tous les types de flux, notamment dans les écoles primaires dans un premier temps. Mais ce sont aussi les mesures portant sur la gestion des biodéchets dont il nous faut impérativement faire la promotion auprès des habitants.

Premièrement, la multiplication des sites de compostages collectifs, déjà plus de 100 à Villeurbanne et il s’en installe de nouveaux chaque mois : la dynamique est toujours plus forte.

Deuxièmement, en complément, l’arrivée à l’automne prochain de la collecte sélective des biodéchets à titre expérimental pour les Villeurbannaises et Villeurbannais, 2e territoire après Lyon 7 à expérimenter ce dispositif.

C’est l’occasion de changer d’échelle car les sites de compostage collectif sont certes efficaces et ont plein d’avantages mais ne permettent aujourd’hui que de valoriser 2 à 3 % du gisement de biodéchets. Nous anticipons ainsi une obligation réglementaire car dès 2023, la loi relative à la lutte contre le gaspillage et à l’économie circulaire impose d’offrir à chaque habitant une solution de débouchés pour ses biodéchets.

L’objectif est clair : réduire le volume des déchets de 25 % et le recours à l’incinération de 50 % d’ici la fin du mandat, ce qui permettra de contribuer à l’amélioration de la qualité de l’air, tout en fournissant une matière première essentielle pour régénérer les sols pour la biodiversité et l’agriculture.

En somme avec cet exemple on comprend bien la complémentarité des actions à mener.

Je vous remercie

Seul le prononcé fait foi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.