Villeurbanne investit et s’engage pour ses quartiers populaires

Villeurbanne s’est engagée pleinement pour le développement de ses cinq quartiers populaires : Saint-Jean, les Brosses, les Buers, Monod Baratin et le Tonkin. Nous poursuivons une politique sur 4 axes forts : l’accès aux droits, l’enfance et la jeunesse, le développement économique, l’emploi et l’insertion et le développement urbain.

Marché Grandclément : on déballera un peu plus loin

Même si nous regrettons la suppression des deux marchés, il faut souligner qu’en parallèle la Ville a fait le choix de créer un nouveau marché alimentaire à quelques dizaines de mètres sur le boulevard Eugène Réguillon afin de répondre aux besoins des habitants pour ce mode d’approvisionnement de proximité et populaire, qui crée de la vie dans nos quartiers.

Travaux : le Tram à Grandclément

Avec 20 000 habitants à moins de 15 minutes à pied de ces marchés nous nous devions néanmoins de maintenir une activité commerciale non sédentaire et cela fait bientôt 2 ans que nous travaillons sur la création d’un marché transitoire sur ce quartier : un marché populaire, attractif, avec une diversité de produits, une diversité de prix, un marché pour toutes et tous.

La promesse Saint-André

Cette copropriété fait l’objet d’un plan de sauvegarde qui va permettre de financer un programme ambitieux de rénovation énergétique notamment, pour 49 millions d’euros, avec un soutien financier important de l’Agence Nationale de l’Amélioration de l’Habitat, de la Métropole et de la Ville.

Une école à Grandclément

Ce Groupe Scolaire disposera d’une capacité d’accueil volontairement bornée à 20 classes, de cours végétalisées et de plein pieds, d’une bibliothèque spacieuse et centrale, d’une salle de restauration intégrant le passage à l’inox dès sa conception et d’un parvis connecté à l’espace public. Dans une logique de complémentarité évidente, un équipement sportif sera programmé dans un périmètre immédiat pour répondre à la pratique scolaire et de loisirs mais aussi apporter des m² supplémentaires aux clubs.

2 groupes scolaires rénovés

L’objectif visé pour Jean Moulin c’est 39 % de baisse de consommation et 48 % pour Léon Jouhaux.
Des travaux d’accessibilité sont également inclus. Il s’agit d’opérations globales de rénovation, avec l’utilisation de matériaux biosourcés et la production d’énergie renouvelable par du solaire photovoltaïque.

Budget : une rallonge capitale !

Avoir l’honneur d’être la 1ère ville à obtenir ce label s’accompagne d’une forme d’expérimentation sur différents plans : audace et innovation artistique évidemment mais également expérimentations budgétaires puisque nous devons faire une rallonge significative, essentiellement en fonctionnement.

Pour une ville perméable en harmonie avec ses ressources en eau et ses milieux aquatiques

Pour une bonne santé de nos cours d’eau et donc de notre eau potable, Villeurbanne a choisi d’agir sur la désimperméabilisation des sols : plutôt que rejeter les eaux de pluie dans le réseau d’assainissement, au risque de saturer les stations d’épuration lors des fortes pluies, on la rend à la terre, en lui permettant de s’infiltrer à la parcelle, là où elle tombe.

La Métropole investit à Villeurbanne

Ce 1er volet territorial du pacte sur Villeurbanne concerne des espaces publics, l’accès aux services publics et le logement social : un triptyque exemplaire qui contribue à la transition écologique et solidaire que notre majorité souhaite conduire.