Villeurbanne réponds au SOS

Conseil municipal du 15 novembre 2021

R 2021-371 Attribution d’une subvention exceptionnelle à l’association SOS Méditerranée

Intervention commune avec le groupe Villeurbanne Insoumise Ensemble et le groupe Communistes & Républicains – par Danielle Carasco

Le 11 janvier 2021 le navire humanitaire « Ocean Viking  » de l’association SOS Méditerranée a repris la mer pour mener ses opérations de sauvetage en Méditerranée centrale : c’est la route migratoire la plus meurtrière au monde. 20000 vies ont été englouties au cours des 6 dernières années. En 2018 plus de 1 700 migrants se sont noyés en Méditerranée, le taux de mortalité continue de progresser en 2021.

SOS méditerranée sauve des vies et met un terme à des conditions de vie insupportables, inhumaines. Ce sauvetage est une obligation morale que nous devons soutenir avec fierté.

En 4 ans on compte 271 opérations de sauvetage et 31799 personnes ont été secourues d’abord avec l’Aquarius puis avec Ocean Viking. Les passagers et passagères rescapé·es des embarcations surchargées, ballotées de gauche et de droite, sont épuisé·es au moment du sauvetage, sans eau ni nourriture, ils et elles sont dans un état de choc, d’autres sont terrassé·es par le froid, tremblent de tout leur corps et claquent des dents.

De plus des canots pneumatiques sont interceptés par des gardes-côtes libyens et renvoyés au point de départ : c’est une pratique du refoulement ô combien condamnable, c’est une violation des conventions internationales.

Les bateaux de sauvetage sont quelques fois restés bloqués en mer durant 10 jours, sans réponse des autorités italiennes et maltaises.

Le débarquement est soumis à un préambule de discussions entre États et donc à une attente insupportable sur le navire. Force est de constater que la volonté des États européens n’est pas au rendez-vous. Bien au contraire, dans certains pays, dont le nôtre, des expressions nauséabondes voudraient faire des migrants la cause de tous nos maux.

Rappelons qu’on ne quitte jamais son pays de gaîté de cœur mais par soucis de survie de soi et des siens.

Aujourd’hui la société civile compense l’absence des États européens et les ONG  subissent une certaine criminalisation.

Nous venons de célébrer le centenaire de la naissance de Georges Brassens. Nous aurions aimé que son cimetière marin reste le petit cimetière de Sète. Aujourd’hui, le plus grand cimetière marin du monde, c’est la méditerranée !

Villeurbanne fut tout au long du XXe siècle une terre d’accueil, pour les italiens, les espagnols, les arméniens, les maghrébins, les chiliens, et jusque tout récemment  des afghans. Il y a 3 ans une centaine de jeunes africains subsahariens ont occupé  un ancien centre de formation en lieu et place du nouveau collège Gilbert Chabroux  durant 18 mois. Toutes et tous ont aspirés ou aspirent à rester en France, à travailler, à occuper un logement en toute  dignité, à construire une famille…

Nous sommes fiers que notre collectivité territoriale, respectueuse des droits humains et solidaire, s’engage y compris financièrement au côté de celles et ceux qui contribuent à sauver des vies et à rendre la vie plus belle, y compris en assurant les conditions d’un hébergement digne une fois que les migrants vivent sur notre territoire. À poursuivre, en quelque sorte, l’œuvre de l’Auvergnat de Brassens.

Seul le prononcé fait foi.

··· — ··· Répondez à ce SOS ··· — ···

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.