Participation citoyenne : c’est parti !

Conseil municipal du 5 juillet 2021

R-2021-211  Budget participatif de préfiguration 

Intervention d’Aurélie Loire

Monsieur le maire, chers collègues,

Nous avons toutes et tous en tête notre désarroi devant les faibles taux de participation lors des dernières élections régionales et départementales. Les citoyens et citoyennes boudent les urnes doutant de la capacité d’agir des élu·es. Le cafouillage de la distribution du matériel électoral, confiée à des intérêts privés, a également  contribué à maintenir éloigné·es les électrices et électeurs.

Notre responsabilité collective est en jeu. Le mandat qui s’est ouvert il y a un an ambitionne de mettre la transition démocratique au cœur des politiques publiques municipales.

À ce titre cette délibération concernant le premier budget participatif illustre notre exigence commune : co-construire la ville avec les habitant·es, pour redonner confiance en la capacité d’agir de chacune et chacun. Depuis le 1er juin et jusqu’au 18 juillet la ville fait donc appel à l’intelligence et la créativité collectives* afin de créer les espaces de rencontre, de « retisser les liens ». Ce premier budget participatif doté de 500 000 € accompagnera les  projets d’investissements portés par les villeurbannaises et villeurbannais. Ceux-ci peuvent être de tout ordre et les premiers projets déposés illustrent cette diversité : des espaces végétalisés, des agrès sportifs en libre-service, des bornes de réparation de vélo, des galeries d’art éphémères… Nous serons attentifs à ce que les projets retenus irriguent de manière homogène notre territoire et ne laissent pas de côté certains quartiers. Nous savons aussi que certaines propositions risquent de bousculer certaines habitudes et de solliciter les services de la ville : cette transition devra également être accompagnée.

Notons que le budget participatif aura vocation à plus court terme à accompagner la future Assemblée Citoyenne, qui est un marqueur fort du programme porté par notre majorité. 

Si la démocratie participative n’est pas une compilation d’instances, elle se doit de maintenir vivante la culture du débat d’idées et de garantir à chacun des espaces d’expression.

Gageons que notre volonté à agir sur les deux piliers de la démocratie que sont la participation et la représentativité permettront de renouer avec la confiance des citoyen·nes. Nous voterons évidemment ce rapport.

Je vous remercie.

Seul le prononcé fait foi.

*Proposez jusqu’au 18 juillet vos idées sur participez.villeurbanne.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *