Augmentez les quotas de formation aux métiers de la petite enfance

Conseil municipal du 28 février 2022

Rapport 2022-75 Réduction des horaires des crèches municipales – Versement d’une indemnité aux parents
Intervention commune avec les groupes Génération·s, communistes et républicains, socialistes et citoyen·es villeurbannais·es faite par Sonia Tron.

Mesdames, messieurs, Monsieur le Maire

Pour vivre ensemble, il faut s’éveiller ensemble, grandir ensemble, devenir parent ensemble et bien sûr ensuite se scolariser ensemble.

Notre ville doit donc continuer à investir dans ses équipements collectifs d’accueil des jeunes enfants, à accompagner et à orienter les parents et enfin à faciliter la transition vers l’école maternelle.

Il n’est donc pas satisfaisant de devoir diminuer l’amplitude horaire de nos crèches municipales et ce n’est pas le souhait de notre majorité qui fait de l’accueil des tout-petits une priorité.

Mais notre collectivité est confrontée, comme beaucoup d’autres, à la baisse d’attractivité de la fonction publique territoriale et ce, dans un contexte global de tensions sur le marché du travail avec la concurrence du secteur privé, voire même entre employeurs publics.

La mission ministérielle « Laurent Desforges Icard » qui a récemment audité des élus villeurbannais et métropolitains, a relevé un déficit notable dans les métiers de la filière médico-sociale et socio-éducative.

Notre ville ne parvient plus à recruter suffisamment d’auxiliaires de puériculture et d’éducateurs de jeunes enfants et aujourd’hui il manque environ 15 % des agents nécessaires pour assurer un accueil de qualité à nos usagers. Alors plutôt que gérer au jour le jour et de prévenir les parents trop tardivement, nous prenons les devants avec une réorganisation de l’accueil jusqu’à la rentrée prochaine.

Cette réduction des horaires, pour 6 mois, bien que contraignante, donnera plus de visibilité au personnel et donc de stabilité aux parents et surtout aux enfants. L’indemnité financière, soumise dans cette délibération, compensera les éventuels frais de garde supplémentaires.

Nous nous réjouissons d’avoir une population jeune et que les villeurbannaises et villeurbannais fassent des bébés. Mais nous constatons que les milliers de postes vacants dans les crèches, sont aussi le résultat d’une formation initiale et professionnelle défaillante. C’est pour cela, que Madame Martineau a signé l’appel aux Régions de France lancé par son homologue lyonnais Steven Vasselin et France urbaine.

Il faut absolument que les Régions augmentent les quotas de formation aux métiers de la petite enfance. Ce sont des emplois non-délocalisables qui sont vitaux pour notre avenir. Il est temps de mettre la petite enfance au programme et nous souhaitons interpeller le président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes par le biais de ce Conseil Municipal.

Nous voterons bien entendu cette délibération.

Je vous remercie.

Seul le prononcé fait foi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.