La promesse Saint-André

Conseil municipal du 4 juillet 2022

Rapport 2022-173 Convention de portage temporaire de lots de copropriété sur la résidence Saint-André à Villeurbanne
Intervention de Béatrice Vessiller

Monsieur le Maire, cher·es collègues,

La résidence Saint-André fait partie de ces promesses des années 60 d’un logement sain, avec eau courante, gaz à tous les étages, salle de bain, toilettes, commerces et services en bas d’immeuble, tout cela pour un prix raisonnable et accessible.

Quelques décennies plus tard, la promesse n’est plus tenue : les bâtiments n’ont pas bien vieilli, la gouvernance de la copropriété est bien compliquée avec 640 logements. Les copropriétaires qui sont pour la plupart des ménages modestes voire très modestes n’ont pas eu les moyens d’entretenir leur bien.

C’est pourquoi cette copropriété fait l’objet d’un plan de sauvegarde qui va permettre de financer un programme ambitieux de rénovation énergétique notamment, pour 49 millions d’euros, avec un soutien financier important de l’Agence Nationale de l’Amélioration de l’Habitat, de la Métropole et de la Ville.

À l’heure où explosent les prix de l’énergie, et ce n’est pas fini, pour les locataires comme pour les propriétaires, ce type de projet est évidemment essentiel pour la qualité du logement et pour redonner du pouvoir d’achat.

Nous avons déjà délibéré sur l’engagement de la Ville dans cette opération. Même si les subventions publiques sont élevées, les ménages copropriétaires ont encore une part à leur charge et il ressort que pour certains ménages, ceux qui sont dans les plus grandes difficultés, notamment avec des impayés de charge, ce reste représente des montants trop importants pour leur budget, c’est pourquoi il est proposé avec cette délibération un portage temporaire de lots de copropriétés par un bailleur social : CDC Habitat. Cela permet d’apporter une réponse à ces copropriétaires en grande difficulté, puisqu’ils vendront leur bien, mais cela permet d’éviter aussi des ventes de logement à des marchands de sommeil qui exploiteraient la misère.

Cette délibération s’inscrit donc dans un double objectif : lutter contre la précarité et le gaspillage énergétique avec une amélioration globale du bâti et aider les ménages les plus fragiles.

C’est pour cela que nous saluons cette convention avec nos partenaires et espérons que Saint-André y trouvera la solution pour redevenir une promesse pour de nombreux primo-accédant à la propriété dans une copropriété bien éco-rénovée.

Je vous remercie.

Seul le prononcé fait foi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *