Jeunesse et cinéma aux Gratte-Ciels

Conseil municipal du 15 décembre 2022

R-2022-360 – Présentation du programme pour la construction d’un cinéma et d’un équipement jeunesse au sein des futurs ensembles immobiliers dans le nouveau cœur de ville ZAC Gratte-ciel et création de l’Autorisation de Programme (AP) correspondante
Intervention conjointe des groupes Cercle Radical et Place publique / Villeurbanne insoumise ensemble ! / Socialistes et citoyen·nes villeurbannais·es / Les écologistes par Stéphane Frioux

Monsieur le Maire, Chères et chers Collègues Mesdames et Messieurs

Avec cette délibération nous entamons une étape importante du mandat, en termes d’investissements pour la jeunesse et pour l’offre culturelle de notre ville.

La jeunesse, vous le savez, est une des priorités de notre mandat. Certes, entre le festival Réel organisé à la Feyssine en juin dernier, et les actions d’information ou les scènes d’émergence musicale de notre Bureau Information Jeunesse, l’échelle n’est pas la même. Mais avec ce nouveau pôle situé à proximité immédiate du nouveau lycée Brossolette, c’est une surface agrandie et modernisée dont disposeront nos services dédiés qui sont actuellement dans le BIJ, et les associations de jeunes et d’étudiants qui disposeront d’un grand espace au premier étage et pourront y organiser réunions et événements en toute auto-gestion.

Grâce au futur tram qui sera mis en service quelques mois avant la livraison du bâtiment, les Gratte-Ciel seront, en principe, de mieux en mieux identifiés comme un quartier apaisé, dynamique et verdoyant, prolongeant l’espace de travail et de vie des nombreux étudiants de notre ville. Nous espérons qu’ils offriront une vie sociale et culturelle que certains étudiants vont actuellement chercher dans le centre de Lyon.

L’équipement cinématographique a reçu l’avis favorable de la Commission Consultative des Services Publics Locaux et fera l’objet, le moment venu, d’une réflexion sur son mode d’exploitation, en cohérence avec un projet culturel municipal qui allie transmission au public scolaire, et soutien à la création artistique.

Villeurbanne, ville de 153 000 habitants, a la particularité de n’avoir qu’un seul écran sur son territoire : l’actuel cinéma Le Zola qui, en 2019, avait le record de fréquentation dans l’Hexagone pour un cinéma d’une seule salle. En plus d’améliorer la qualité de l’accueil du public, pour accompagner la montée en puissance eu du nombre de fauteuils, un espace de type tiers-lieu permettra de tenir des manifestations comme les soirées de festival, ce qui, pour les cinémas des années 2020 qui doivent offrir une expérience supplémentaire au seul visionnage sur grand écran est un atout incontestable. Cette combinaison de l’image et de la discussion, de la rencontre, est actuellement la voie choisie dans plusieurs agglomérations françaises, loin des grands multiplexes coûteux et énergivores, modèle déjà menacé d’obsolescence.

Nous voterons bien entendu cette délibération.

Seul le prononcé fait foi.

https://www.youtube.com/live/mxq-CSpFdxo?feature=share&t=9937

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *