Un projet ambitieux à la place d’ACI

Conseil municipal du 15 décembre 2022

R-2022-363 Projet urbain partenarial (PUP) Auto Châssis International (ACI) – instauration d’un périmètre de participation – programme des équipements publics (PEP) – convention de projet urbain partenarial avec la société par action simplifiée (SAS) Pérou Villeurbanne
Intervention de Béatrice Vessiller

Mesdames, messieurs, chers collègues,

Les discussions entre le groupe Renault, propriétaire du site, la Métropole et la Ville ont abouti : nous sommes tombés d’accord sur l’avenir du site et sur un projet ambitieux : un parc de 2 ha, du logement, des activités, des équipements publics, le tout avec une desserte tramway efficace, puisqu’il y aura un arrêt de T6 dans ce nouveau quartier et du stationnement en sous-sol dans les immeubles.

La programmation mixte habitat et activités permettra de répondre à plusieurs types de besoins : du logement familial et du logement pour les étudiants et les seniors. La part de logement abordable entre le locatif social et le bail réel solidaire dans les logements familiaux sera de 40 %, et 30 % des résidences étudiante et seniors seront du logement social. Le projet compte aussi un programme d’activités de plus de 8000 m² partagé entre bureaux et activités artisanales, restauration et services, une crèche est prévue.

Les constructions devront être exemplaires en terme environnemental, notamment sur le plan de l’impact carbone (avec des matériaux bio-sourcés, du réemploi), une qualité de confort des logements… Évidemment, le constructeur, BNP Paribas Immobilier, est mal noté par Oxfam, cela ne nous a pas échappé, même si elle est intervenue après la désignation. Je le dis régulièrement au directeur BNP Paribas Immobilier de cette opération : ce classement n’est pas à leur honneur. Pour autant il s’agit ici de BNP Paribas Immobilier et pas de la banque BNP Paribas mise en cause par Oxfam et sur les critères qui nous ont permis de choisir cet opérateur effectivement, nous n’avions pas mis les critères d’Oxfam, mais ça peut être une piste pour les prochaines consultations quand nous retiendrons des opérateurs qui sont affiliés à des banques climaticides. En tous cas cette réflexion est évoquée à la Métropole.

Je reviens au projet, plusieurs bâtiments d’intérêt patrimonial du site seront conservés et réhabilités, témoins de l’histoire industrielle et bien sûr, avant les constructions, l’opérateur devra dépolluer et aussi déconstruire les bâtiments qui ne seront pas conservés pour que nous soyons au rendez-vous des travaux du tramway qui devront démarrer en 2024.

La présente convention a pour but de définir le montant des participations que le promoteur versera aux 2 collectivités, Ville et Métropole, pour réaliser les équipements publics, le parc, les venelles, les voiries adjacentes, la rue du Pérou et des places en crèche.

Si ce programme est tout à fait défini en matière d’équipements, de même que le nombre de logements ou les surfaces d’activités, concernant le parc, la copie est totalement à écrire ! La Ville va engager une concertation dès l’année prochaine: ce sera un beau sujet de co-construction avec les riverains, les 2 conseils de quartier concernés, mais aussi sans doute les collégiens du collège Jean Macé et les élèves des écoles du quartier : parc très végétalisé, ou parc pour les activités physiques, sportives, ludiques, ou parc pour jardiner ou un peu tout cela…

Rendez-vous dans quelques mois pour y travailler et, avant cela, dans quelques semaines en janvier pour une nouvelle réunion publique de présentation de l’état d’avancement du projet.

Je vous remercie.

Seul le prononcé fait foi.

https://www.youtube.com/live/mxq-CSpFdxo?feature=share&t=10709

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *