Contre les discriminations

Conseil municipal du 15 novembre 2021

Comm 2021-368 Rapport annuel de l’action en matière de lutte contre les discriminations à Villeurbanne 2020-21

Intervention de Paul Campy

Monsieur le Maire, chers collègues, mesdames et messieurs

2001, Loft Story, Steevy. 2002, Anne-Laure la Star Academy 2. Cela peut prêter à sourire, mais ce n’est que depuis le début des années 2000 que les homosexuel·les sont visibles à la télévision.

Lorsqu’on a peur de son orientation sexuelle, de son identité de genre, de qui nous sommes… voir que nous ne sommes pas seuls nous rassure. « Je ne suis pas une blague », « J’aime qui je veux et je le montre », « Je suis comme je veux, pas comme la norme le veut ». C’est ce que l’on pouvait lire sur les affiches de Daniel Arzola lors de la campagne d’affichage de septembre dernier. Une campagne de sensibilisation contre les LGBTphobies menée en collaboration avec la Métropole de Lyon, la Ville de Lyon, le centre LGBTI+ Lyon, le SYTRAL et la Ville de Villeurbanne. Mais c’est aussi une campagne de sensibilisation pour ceux qui se sentent mal dans leur peau et qui peuvent compter sur notre soutien : vous êtes différente, vous êtes différent.

Être différent, c’est être comme tout le monde. Être différent et respecter les différences des autres, c’est être comme tout le monde devrait être.

Il y a des différences qu’on ne choisit pas, et des choix que nous assumons : si « les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droit » ils restent inégaux face à la vie. Dans toutes les composantes de la société, le chemin est encore long pour faire évoluer toutes les mentalités qui restent dans des préjugés, des représentations, des peurs.

Des peurs exacerbées dans un débat national qui voudrait suggérer que le péril viendrait de l’autre : origine ethnique et raciale, nationalité, convictions religieuses, statut social, mariage pour tous.

« Si tu diffères de moi mon frère, loin de me léser, tu m’enrichis » écrivait Antoine de Saint Exupéry.

Ce sont les préjugés qui font de la différence une opposition, et oui, il faut faire un effort pour tous vivre ensemble. Mais c’est cet effort qui fait de la diversité une richesse, et de l’humanité notre dénominateur commun. Et Villeurbanne contribue à son niveau à lutter contre les discriminations : avec le réseau de vigilance pour l’égalité et la non-discrimination, la sensibilisation et la formation des agents, et pourquoi pas en valorisant les femmes de l’Histoire, en renommant par exemple le lycée Pierre Brossolette en lycée Gilberte et Pierre Brossolette. Les collectivités locales ont un rôle d’exemplarité, mais aussi d’action car avant la promotion de la diversité vient la lutte contre les discriminations et nous exprimons notre satisfaction à approuver ce rapport annuel qui ne fait que ponctuer un combat de chaque instant.

Je vous remercie.

Seul le prononcé fait foi.

Visitez le site https://nondiscrimination.villeurbanne.fr/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.