Ukraine : unis dans la diversité et l’adversité

Conseil municipal du 28 mars 2022

Rapport 2022-111 : Soutien d’urgence de la Ville de Villeurbanne aux populations d’Ukraine – Participation via le fonds d’action extérieure des collectivités territoriales
Intervention commune des groupes Génération·s et Les Écologistes par Paul Campy

Monsieur le Maire, chers collègues,

Unis dans la diversité, c’est notre devise européenne.
Les ukrainiennes et les ukrainiens se pressent aux portes de l’Europe, seule échappatoire terrestre vers la paix.
Unis dans l’adversité, c’est notre mot d’ordre.

Si Villeurbanne est notre maison, l’Europe est notre village et nous nous devons d’apporter notre soutien à nos voisins.

Pоссия не мир : cette phrase peut se traduire de 2 manières :

  • La Russie, ce n’est pas le monde.
  • La Russie, ce n’est pas la paix.

L’invasion d’un pays membre du Conseil de l’Europe par un autre pays du Conseil de l’Europe n’est certainement pas étrangère à l’activation du dispositif européen de protection temporaire jusqu’alors jamais utilisé.

Créé en 2001, cette directive n’avait jusqu’alors jamais été mise en œuvre.

Nous regrettons que ce dispositif ne soit pas ouvert aux ressortissants de pays tiers dont la demande d’asile était en cours d’examen en Ukraine. Demander l’asile dans un pays qui devient lui-même un champ de bataille ne peut qu’être que synonyme de désarroi, désespoir et de résignation. Même s’il est toujours possible de demander l’asile sur le territoire européen, encore faut-il pouvoir en franchir la frontière.

Le statut de protection temporaire européen permet donc aux déplacés ukrainiens, aux ressortissants des pays tiers résidant régulièrement en Ukraine et qui ne peuvent rentrer dans leur pays dans des conditions sûres et durables de rentrer sur le territoire européen pour y trouver refuge.

Valable 6 mois renouvelables, la protection européenne permet le droit au séjour, l’accès au marché du travail, l’accès au logement, à l’aide sociale, à l’aide médicale et à l’éducation.

Comme tout dispositif d’urgence, il reste imparfait, mais nous soulignons que dans une instruction conjointe du 10 mars 2022, les ministres de l’intérieur, des solidarités et de la santé et les ministres délégués au logement et à la citoyenneté permettent l’articulation entre le statut temporaire et la demande d’asile. Car rappelons-le, il y a une distinction à faire entre le statut européen, le demandeur d’asile, le réfugié et le bénéficiaire de la protection subsidiaire.

Retrouver la voie du dialogue et de la paix, nous ne pouvons que l’espérer.

Près du quart des recours portés devant la cour européenne des Droits de l’Homme concernait la Russie. Sans parler de la violation depuis plusieurs années des frontières européennes par l’armée russe.

La ligne jaune est franchie depuis longtemps, la ligne rouge a été rompue le 15 mars dernier avec le retrait de la Russie du Conseil de l’Europe, retrait contraint par son mépris des droits de l’Homme et du respect des peuples.

Si nous soutenons cette délibération, nous souhaitons aussi sensibiliser nos concitoyens aux enjeux de solidarité, de fraternité qui nous attendent, pour un monde plus juste et une planète en paix.

Je vous remercie

Seul le prononcé fait foi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.