Réguler la publicité

Conseil municipal du 28 février 2022

Rapport 2022-53 Avis sur l’arrêt de projet relatif à l’élaboration du Règlement Local de Publicité ( RLP ) de la Métropole de Lyon

Intervention de Jacques Vince

Monsieur le Maire, chers collègues,

La publicité commerciale est une agression, dans les rues de nos villes comme dans tous les médias qu’elle inonde. Cette pollution visuelle se double d’une incitation à la surconsommation et d’un surcoût : n’oublions pas que c’est toujours le consommateur qui, in fine, endosse le coût de la publicité.

La lente prise de conscience de ces méfaits a été initiée par quelques mouvements associatifs qui ont joué le rôle de lanceurs d’alerte. Puis elle a conduit à l’évolution de quelques textes réglementaires et enfin pour gagner en cohérence, et nous y sommes à l’échelle du territoire, la compétence pour élaborer le Règlement Local de Publicité revient maintenant à la Métropole de Lyon.

Nous arrivons ainsi au terme d’un long processus délibératif concernant notre cadre de vie. Il n’est pas facile pour 59 communes de se mettre d’accord, pas davantage sur ce sujet que sur d’autres, mais ce débat a permis d’aboutir à la fin de l’année dernière à un nouveau projet de Règlement Local de Publicité à l’échelle de la métropole. Et c’est à Villeurbanne ce soir de se prononcer sur ce Règlement proposé par la Métropole. Sans détailler l’ensemble des mesures techniques (il faudrait des heures), nous saluons en particulier l’interdiction des écrans numériques, qui sera une véritable avancée partout dans la métropole ou l’interdiction de la publicité sur les bâches de chantier.

L’objectif, rappelons-le, n’est pas d’interdire strictement la publicité, mais, d’une part, de donner une cohérence métropolitaine pour l’ensemble des règlements municipaux existants en harmonisant les règles. D’autre part, de minimiser les nuisances visuelles tout en développant notre attractivité métropolitaine.

Notre architecture est belle, nos parcs aussi : ne laissons pas les publicités gâcher le paysage et envahir les cerveaux qu’ils soient ou non disponibles, ceux des grands mais aussi particulièrement ceux des petits. Si nous adoptons les mêmes règles que nos voisins, le bénéfice sera encore plus grand.

Bien-sûr, et le rapport qui nous est soumis le souligne, Villeurbanne disposait déjà d’un RLP volontariste encadrant la publicité dans l’espace public depuis 2004. De ce point de vue, notre ville a pu faire figure de précurseur par le passé. Nous souhaitons souligner le travail des services qui a abouti il y a quelques années à ce RLP communal. Mais au regard des nouvelles avancées, personne ne pourra dire, sur ce sujet en tous les cas, que tout ce qui est fait relève de la majorité municipale du mandat précédent.

Sur certains points jugés plus restrictifs (nous pourrions dire mieux-disant) que le RLP proposé par la Métropole, la Ville souhaite maintenir certaines dispositions qui lui seraient propres. Mais si chacune des 59 communes en fait de même où serait la cohérence métropolitaine recherchée et la lisibilité pour les annonceurs ? Demain, la règle sera bien la même à l’échelle des 59 communes.

Bien sûr, on aurait pu étendre au territoire métropolitain certaines règles plus restrictives présentes dans le RLP villeurbannais. Mais attention tout de même à la faisabilité : sans entrer dans les détails techniques, quelques observations sur le terrain indiquent que certaines dispositions « mieux-disantes » ne sont pas respectées sur notre territoire. On peut en effet relever de nombreuses irrégularités et des panneaux qui dépassent les tailles réglementaires. Il ne suffit pas d’avoir un bon RLP, encore faut-il pouvoir le faire appliquer.

Mieux vaut un RLP réaliste et respecté qu’un RLP magnifique sur le papier mais souvent contourné. La bonne nouvelle, c’est que le RLP, devenant métropolitain, permettra plus facilement l’obligation de se mettre en conformité pour bon nombre de contrevenants au RLP communal actuel.

Au regard du travail mené entre les services de la ville et ceux de la métropole pour construire un Règlement exigent et réaliste, parce qu’il est essentiel que notre ville porte un avis favorable sur l’arrêt de projet de RLP de la Métropole, nous voterons ce rapport.

Je vous remercie.

Seul le prononcé fait foi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *