Renforcer l’attractivité pour une police du quotidien

Conseil Municipal du 17 décembre 2020 – intervention de Laurent Quiquerez

R-2020-335  Revalorisation du régime indemnitaire des agent·es de la police municipale

Monsieur le Maire, chers collègues,

Cette délibération propose une revalorisation du régime indemnitaire – les primes – des agentes et agents de Police Municipale. Nous soutenons cette proposition qui permettra à la Ville d’offrir des postes plus attractifs et le groupe Les Écologistes souhaite la contextualiser sur 3 points :

  • Tout d’abord, sans jamais faire d’amalgame avec les violences policières qu’il convient de toujours dénoncer, nous tenons à souligner les bons rapports de la Police Municipale avec les habitantes et habitants, combinés à une grande efficacité. Une sécurité efficace privilégie la prévention sans éluder la sanction ; et le très grand professionnalisme dont font preuve actuellement les agentes et agents est la meilleure des pédagogies. Au même titre que la tenue et la technicité, c’est un engagement quotidien, physique et moral, dont nous tenons à féliciter ces personnels et leur encadrement. La police de proximité, c’est la police municipale. Cela doit se combiner à une hausse des moyens pour la prévention, notamment les éducateurs de prévention, qui relèvent de la métropole. Celle-ci prévoit aussi leur renforcement ; nous souhaitons que cela puisse se faire au plus tôt.
  • Revaloriser ces fonctions de Police Municipale au service des villeurbannaises et villeurbannais et relancer l’attractivité de ces postes, doit permettre, dans un contexte de forte concurrence entre communes de la Métropole et de la Région, de pourvoir l’ensemble des 50 postes actuellement budgétés. C’est la clé pour améliorer les conditions de travail des 37 agentes et agents actuellement en poste, et pour maintenir le haut niveau de qualité déjà souligné. Si toutes les études constatent que la vidéosurveillance en espace ouvert a un impact négligeable sur la sécurité effective et les élucidations, elles montrent aussi que les moyens humains sont la clé de la prévention ET de la sanction bien comprise.

Face à la vaine tentation Technopolice, Les Écologistes réaffirment la nécessité de cette approche humaine, et tiennent à l’objectif d’augmenter les effectifs à hauteur de 75 postes à l’échelle du mandat.

Cet effectif adapté à la taille de notre ville permettra d’améliorer la proximité par une meilleure répartition sur le territoire et par l’efficacité de déplacements à vélo. Un tel effectif permettra également d’accompagner les changements de comportements dans les déplacements urbains que la ville entend susciter (moins de stationnement sauvage sur les trottoirs ou les aménagements cyclables par exemple).

  • Bien sûr, la hausse des effectifs des policiers municipaux ne doit pas exonérer le gouvernement de donner plus de moyens à la Police nationale. Le commissariat de Villeurbanne n’est pas doté des effectifs suffisants pour lutter à la fois contre la grande délinquance et les trafics en tous genres, pour accueillir les victimes dans de bonnes conditions, et notamment les femmes victimes de violence. Plutôt qu’une loi qui fracture la population et les policiers, on attend du gouvernement des actes pour que la police nationale puisse exercer ses missions avec des agents nombreux et bien formés. 

Pour la tranquillité des villeurbannaises et villeurbannais au quotidien, pour l’accueil des victimes, pour l’apaisement de la circulation, le groupe Les Écologistes soutient ce rapport et votera favorablement.

Je vous remercie.

Seul le prononcé fait foi.