Indispensables centres sociaux

Le désengagement de la CAF dans le financement des centres sociaux est inquiétant, car il met à mal le modèle même sur lequel le centre social est fondé. Bien sûr, l’intelligence de chaque association d’usagers, la forte volonté de chaque quartier et, nous avons la modestie de le penser, l’engagement des élus municipaux, font et feront que les centres sociaux restent et resteront des structures indispensables à la vie de notre Ville, au bien vivre dans notre Ville.

ZFE : l’avis villeurbannais

Cette extension permettrait de réduire de 60 % les émissions de NOx et de garantir enfin une très forte amélioration de la qualité de l’air sur quasiment toute la métropole, ce qui est une bonne nouvelle. Toutefois la ville demande à ce qu’un 3e périmètre d’extension englobant toute la métropole soit étudié avec un 3e calendrier par équité territoriale et pour limiter les effets rebonds sur les communes bordant le périmètre.

MLAC : une nouvelle Société Publique Locale pour plus d’efficacité

La création d’une Société publique locale, la SPL Métropole de Lyon Aménagement Construction, au capital 100 % public et local, est l’un des outils qui permettront de faire face au surcroît d’investissement que nous devrons réaliser.

Un projet ambitieux à la place d’ACI

Si ce programme est tout à fait défini en matière d’équipements, de même que le nombre de logements ou les surfaces d’activités, concernant le parc la copie est totalement à écrire ! La Ville va engager une concertation dès l’année prochaine: ce sera un beau sujet de co-construction avec les riverains, les 2 conseils de quartier concernés, mais aussi les collégiens de Jean Macé et les élèves des écoles du quartier.

Jeunesse et cinéma aux Gratte-Ciels

Grâce au futur tram qui sera mis en service quelques mois avant la livraison du bâtiment, les Gratte-Ciel seront de mieux en mieux identifiés comme un quartier apaisé, dynamique et verdoyant, prolongeant l’espace de travail et de vie des nombreux étudiants de notre ville.

Budget 2023

Derrière les chiffres d’un budget il y a celles et ceux qui les mettent en œuvre ; nous saluons ici l’engagement quotidien des agents municipaux.
Derrière les écritures comptables il y a des habitantes et habitants de tout âge, de toute condition, avec qui nous souhaitons co-construire les politiques publiques car c’est ainsi que nous sommes les plus justes.

Doit-on rejoindre le dark side ?

Remercions les membres de l’Assemblée Citoyenne pour cet éclairage sur un sujet complexe et inédit, et pour le formidable effort de pédagogie apporté au rapport mais également auprès des tous les citoyens rencontrés.

Budget participatif : l’engagement citoyen concret

Les propositions de cette année, bien plus nombreuses que l’an dernier (et sans doute moins nombreuses que l’an prochain) donnent à voir une inventivité en cohérence avec notre projet municipal : pour une ville solidaire, en transition, apaisée, tournée vers l’autre.

Pour des transports en commun accessibles et efficaces

Les futures lignes T6 et T9 et le Bus à Haut Niveau de Service Route de Genas vont améliorer la desserte de Villeurbanne, particulièrement pour certains quartiers éloignés de lignes « fortes ». Après une phase de travaux contraignants, ces lignes reconfigureront une ville plus accessible, plus respectueuse de notre santé et participant à la lutte contre le dérèglement climatique.

Sortir des énergies fossiles et de la libéralisation des marchés de l’énergie.

Depuis le début de l’année 2021, le prix moyen de l’électricité a triplé passant de 149 à 447 euros le mégawattheure, et celui du gaz a presque quadruplé (de 58 à 215 euros le MWh).
50 ans après le premier choc pétrolier, cette crise énergétique, amplifiée par la guerre en Ukraine, va accélérer la fin de l’ère des énergies fossiles.