Laurent Quiquerez

Portrait Laurent Quiquerez

Conseiller municipal

Membre de la Commission développement urbain, cadre de vie et transition écologique

Organismes internes

  • Membre de la Commission Communale des Impôts Directs (CCID)

Allié et animateur dans une association travaillant avec des personnes issues de la grande pauvreté ; pédagogue des Communs et des données/logiciels/cultures libres ; contributeur à ces Communs.

Les enjeux politiques des années à venir font intervenir des données scientifiques et une vision de la société ; mais se traduisent par des actions « à hauteur d’Homme ». L’enjeu est d’accompagner la transition vers une humanité respectueuse de la nature ; et une société de richesse/inclusive/solidaire/ouverte/diverse à l’image des écosystèmes.


Ses dernières interventions

  • Organisation des écoles en cas de grève
    Parce qu’elle respecte pleinement l’exercice du droit de grève, parce qu’elle est mieux-disante que la loi, nous pensons que la proposition de ce rapport est le meilleur compromis entre les partenaires de l’écosystème éducatif local.
  • Villeurbanne pour la Gonette !
    Malgré nous, avec le contenu de nos comptes bancaires, nous finançons ces cercles vicieux qui détruisent nos emplois, abîment notre terre et contraignent l’action publique. En contraste, la Gonette est un Commun sous forme d’une monnaie COMPLÉMENTAIRE à l’Euro, dans le cadre de la loi.
  • Renforcer l’attractivité pour une police du quotidien
    Si toutes les études constatent que la vidéosurveillance en espace ouvert a un impact négligeable sur la sécurité effective et les élucidations, elles montrent aussi que les moyens humains sont la clé de la prévention et de la sanction bien comprise.
  • #RAPPORT sur l’Égalité des femmes et des hommes
    Soutenu par la municipalité, le maillage associatif fait un travail exemplaire de constats, de statistiques et d’accompagnements adaptés, avec en moyenne 80 situations discriminatoires détectées et aidées chaque année. C’est beaucoup de femmes aidées, mais c’est encore sans doute loin des besoins réels, récurrents et dans les circonstances actuelles de confinement.