Antoine Colliat

Portrait Antoine Colliat

20e adjoint
Transition énergétique

Membre de la Commission développement urbain, cadre de vie et transition écologique

Représentations au sein des organismes extérieurs

Représentation dans les organismes internes

  • Membre de la Commission Permanente d’Appel d’Offre et de la Commission d’Appel d’Offre
  • Membre de la Commission de Délégation de Service Public (CDSP)
  • Membre de la Commission Communale des Impôts Directs (CCID)

Portrait vidéo – sous-titres disponibles

Ses dernières interventions

  • Des dépenses cohérentes
    La « Charte achat durable et responsable » fixe une ambition forte pour que les dépenses de la ville soient en cohérence avec son projet politique.
  • Plan de transition écologique
    Évoquer l’énergie, la mobilité, la biodiversité, l’eau, les déchets, l’alimentation, l’urbanisme montre la complexité de cette transformation que nous conduisons et le nécessaire travail en transversalité entre élu·es et services.
  • Loi Climat : une occasion manquée
    Pour diminuer les émissions de gaz à effet de serre et maîtriser les consommations énergétiques, 15 millions d’Euros (presque le double par rapport au mandat précédent) seront consacrés à la rénovation énergétique des bâtiments communaux pendant notre mandat.
  • Éclairage des abribus et des pubs
    Abribus et panneaux publicitaires liés seront éclairés inutilement toute la nuit. Pour parer ce problème, nous suggérons que JC Decaux intègre dans la partie technique dont il assure la maintenance une horloge permettant au moins de couper l’électricité dans les abris bus en dehors des périodes de fonctionnement des lignes.
  • La publicité fait dé-penser
    Le Règlement Local de Publicité métropolitain était déjà en chantier dans la mandature précédente mais ses ambitions ont été revues à la hausse grâce à l’arrivée d’une nouvelle majorité.
  • Politique de rénovation énergétique des logements
    En 2021 et les années suivantes, nous espérons que le montant prévu dans la délibération présentée – 40 000 euros – sera largement augmenté lors de la révision du dispositif villeurbannais complémentaire à celui de la Métropole, car le nombre de ménages villeurbannais volontaires pour une rénovation ambitieuse aura progressé.