Conseil Municipal

🎭 Tandis que Villeurbanne est à mi-chemin de son année Capitale Française de la Culture 2022 et met la priorité sur la jeunesse et l’éco-responsabilité, l’exécutif régional fait du clientélisme et torpille les institutions culturelles publique.

💧 L’eau : indispensable à la vie, elle doit plus que jamais être préservée et protégée.

💕 Quand la Métropole et Villeurbanne font un Pacte, c’est au service des habitants, du dynamisme de notre cœur de ville et des quartiers.


Un conseil municipal dense : compte administratif, politique de la Ville, stationnement, cités éducatives, rapport sur les déchets, financement de l’école privée et bien-sûr, solidarité avec l’Ukraine 🇺🇦

  • Compte administratif : combiner justice sociale et transition écologique
    Ce compte administratif connaît encore quelques particularités du fait de la crise sanitaire rencontrées ces deux dernières années. Mais malgré le contexte, la Ville a su investir dans ses services publics, ses équipements de proximité, et les travaux pour améliorer le quotidien des Villeurbannais notamment en engageant une transition énergétique et écologique de la Ville.
  • Stationnement : rééquilibrer l’espace public
    En 2022, la ville de Villeurbanne se donne une ambition forte pour apaiser l’espace public, accompagner et anticiper les projets de transport en commun et requalification de l’espace public par la mise en stationnement réglementé de 1 200 nouvelles places.
  • Poursuivre et amplifier les politiques de la Ville
    Ce n’est pas le moment d’abandonner ces quartiers devant les besoins d’éducation, de soins, de services publics de proximité, de sécurité, de tranquillité, de pratique du sport et du travail.
  • Cité éducative de Villeurbanne
    En octobre dernier, nous avons présenté une candidature solide et ambitieuse pour cette 3e série de labellisation portée par l’État. Fin janvier 2022, en retenant notre candidature, Les ministères de la Ville et de l’Éducation Nationale ont reconnu à la fois le travail partenarial préparatoire lors du diagnostic partagé et les besoins éducatifs de notre territoire.
  • Ukraine : unis dans la diversité et l’adversité
    La ligne jaune est franchie depuis longtemps, la ligne rouge a été rompue le 15 mars dernier avec le retrait de la Russie du Conseil de l’Europe, retrait contraint par son mépris des droits de l’Homme et du respect des peuples.
  • L’argent public pour l’école publique
    Les établissements privés peuvent mettre en place, sur leurs ressources propres, un fond pour financer les initiatives de leurs élèves. Ils en ont les moyens et la liberté ; ils en ont donc la responsabilité.
  • Collecte des biodéchets : c’est pour bientôt
    L’objectif est clair : réduire le volume des déchets de 25 % et le recours à l’incinération de 50 % d’ici la fin du mandat, ce qui permettra de contribuer à l’amélioration de la qualité de l’air, tout en fournissant une matière première essentielle pour régénérer les sols pour la biodiversité et l’agriculture.

Ce premier conseil municipal de 2022 aurait du être un moment d’optimisme : la guerre en Ukraine l’a transformé en moment de solidarité et de fraternité. 🇺🇦

Mais nous avons pu tout de même prendre des mesures pour un air plus pur, des cours d’écoles plus naturelles, une ville plus belle.

  • Des dépenses cohérentes
    La « Charte achat durable et responsable » fixe une ambition forte pour que les dépenses de la ville soient en cohérence avec son projet politique.
  • ZFE : on passe aux actes
    Mi-janvier un pic de pollution a mis Lyon au 20e rang des villes les plus polluées au monde. Ce jour-là, la pollution aux particules fines était plus importante à Lyon qu’à Bangkok ou Shanghai, qui ne sont pourtant pas réputés pour leur air pur !
  • Atmosphère ?
    Sur le fond, nous saluons les orientations et actions du plan : elles vont dans le sens de ce que nous portons depuis des années tant en termes d’alertes que d’actions des collectivités où les écologistes et la gauche sont en responsabilité. Mais il convient de questionner la place de l’État dans l’accompagnement de certaines mesures, soit au plan financier soit au plan du respect de leur application.
  • Réguler la publicité
    L’objectif, rappelons-le, n’est pas d’interdire la publicité, mais d’une part de donner une cohérence métropolitaine pour l’ensemble des règlements municipaux existants en harmonisant les règles, d’autre part de minimiser les nuisances visuelles tout en développant l’attractivité métropolitaine.
  • Un plan de relance à l’ancienne
    Le plan de relance économique du gouvernement nous promettait “le verdissement et la relocalisation de notre économie”. Ce sera au final un plan de relance à l’ancienne, dans le prolongement de la politique conduite par le gouvernement depuis 2017, avec un volet écologique bien en deçà des enjeux.
  • De nouveaux espaces de vie pour les enfants
    Depuis cette année, Villeurbanne va encore plus loin que la seule végétalisation et désimperméabilisation des sols et innove dans l’organisation des espaces et l’implantation de nouveaux mobiliers.
  • Augmentez les quotas de formation aux métiers de la petite enfance
    Notre ville ne parvient plus à recruter suffisamment d’auxiliaires de puériculture et d’éducateurs de jeunes enfants et aujourd’hui il manque environ 15 % des agents nécessaires pour assurer un accueil de qualité à nos usagers. Alors plutôt que gérer au jour le jour et de prévenir les parents trop tardivement, nous prenons les devants avec une réorganisation de l’accueil jusqu’à la rentrée prochaine.

Dernier Conseil Municipal 2021 : résolument tourné vers l’avenir !

Malgré un contexte sanitaire qui reste difficile, notre groupe a été sur de nombreux fronts cette année et le dernier conseil municipal de 2021 en a été une bonne illustration.

Nous avons en effet acté lors de ce conseil une inflexion majeure dans l’audace budgétaire dont nous avons besoin, qui rompt avec des années d’une prudence qui s’apparentait parfois à de l’immobilisme. Nous en avons besoin pour nos équipements publics, pour la transition écologique, pour déployer le projet ambitieux que nous portons avec la majorité, en prenant largement notre part.

  • 1er budget participatif
    Ce rapport est pour notre majorité une occasion solennelle de rendre publique la réalisation d’un engagement de campagne fort sur les enjeux de la transition démocratique, à savoir la présentation des projets retenus par les villeurbannais et villeurbannaises dans le cadre du premier budget participatif.
  • Un budget 2022 ambitieux
    Le budget primitif 2022 est en hausse de 10 %. C’est un signal fort que notre majorité donne à voir, révélateur de l’ambition que nous portons collectivement pour les villeurbannaises et villeurbannais. Villeurbanne a fait le choix de la transition écologique, démocratique et sociale et s’en donne les moyens.
  • PLU-H : réserves foncières pour l’avenir
    Peu de décisions engagent autant l’avenir et le paysage de la ville de demain que celles qui sont liées au PLU-H. Quel visage aura Villeurbanne en 2030 ? en 2040 ? Nous avons été attentifs et force de proposition dans cette modification conduite par Agnès Thouvenot au niveau de la ville et par Béatrice Vessiller au niveau de la Métropole.
  • Dialogue social avec les agents
    Quand d’autres collectivités ont des difficultés à trouver dans le dialogue social des espaces sereins et de confiance, nous pouvons nous féliciter du travail mené avec les organisations syndicales à Villeurbanne.
  • Conventions avec la CAF
    La Convention Territoriale Globale CTG est une convention-cadre, politique et stratégique. Elle permet d’élaborer et de mettre en œuvre un projet social de territoire. Elle est pluriannuelle, d’une durée de cinq ans, de janvier 2021 à décembre 2025. Elle ne constitue pas un dispositif financier. C’est un levier à la mise en œuvre, la valorisation des actions sur le territoire, l’expérimentation, et la réponse aux difficultés sociales rencontrées dans notre ville.
  • Attributions de subventions – travaillons sur les critères
    Le soutien de la ville à ce tissu associatif dans autant de secteurs que sont la culture, le sport, les loisirs, la solidarité ou les services aux habitants, s’est traduit dans les 12 délibérations d’attributions de subventions de ce conseil municipal que cette dernière délibération vient clore.
  • Le futur marché de Granclément
    Depuis 2018, les forains qui rachètent des fonds de commerce sont informés par la Ville de l’impact du futur tramway sur la tenue du marché. Les dates de travaux ont été connues fin 2020/début 2021 et les forains ont été informés dès mars 2021.
  • Villeurbanne territoire engagé dans la transition écologique
    La démarche Territoire Engagé Climat Air Énergie fait partie des outils qui nous permettront de mener à bien notre plan de transition énergétique porté en particulier par Antoine Colliat. Pour rappel, il s’agit de la déclinaison française du label European Energy Award® créé en 2003 à l’initiative de collectivités suisses et autrichiennes.

Conseil municipal du 15 novembre 2021

Le dernier conseil municipal a été placé sous le signe du combat de Tuna Altinel pour la liberté d’expression et la démocratie. Il fut intronisé citoyen d’honneur.

Mais ce fut aussi l’occasion du débat d’orientation budgétaire et de rapports ambitieux sur la lutte contre les discriminations et le plan de transition écologique de la ville.

Tuna Altinel au Conseil Municipal
  • Contre les discriminations
    Être différent, c’est être comme tout le monde. Être différent et respecter les différences des autres, c’est être comme tout le monde devrait être.
  • Plan de transition écologique
    Évoquer l’énergie, la mobilité, la biodiversité, l’eau, les déchets, l’alimentation, l’urbanisme montre la complexité de cette transformation que nous conduisons et le nécessaire travail en transversalité entre élu·es et services.
  • Orientations budgétaires 2022
    Notre ville a besoin d’équipements publics pour sa population, et de prendre véritablement le tournant de la transition énergétique et écologique. Après tant d’années où l’investissement n’a pas été au rendez-vous alors que nous avions connaissance de lacunes importantes notamment pour la petite enfance, les écoles, le sport de proximité, pour végétaliser la ville, nous passons sans doute un cap.
  • SVU : l’avenir
    La SVU fait le choix de s’intégrer à une société de coordination, la société Habitat Aménagement et Coopération des Territoires. Cette société, qui regroupe 19 sociétés d’économie mixte réparties sur l’ensemble du territoire, offre deux garanties : celle de conserver son autonomie, tout en bénéficiant de l’expertise et des bonnes pratiques d’un grand groupe.
  • Villeurbanne réponds au SOS
    Nous venons de célébrer le centenaire de la naissance de Georges Brassens. Nous aurions aimé que son cimetière marin reste le petit cimetière de Sète. Aujourd’hui, le plus grand cimetière marin du monde, c’est la méditerranée !

Conseil municipal du 11 octobre 2021


Conseil municipal du 5 juillet 2021

Le plan de mandat démarrait ce conseil délocalisé aux Brosses. Avec des délibérations sur le budget participatif, l’énergie citoyenne, entres autres…

Pas d’orgue cette fois-ci, mais du théâtre chanté avec la Cie Zéotrope
  • Une feuille de route ambitieuse et exigeante
    Notre plan de mandat élaboré au cours des derniers mois dans une démarche collective et transparente que nous saluons, Monsieur le maire, donne la feuille de route à notre majorité, une feuille de route ambitieuse et exigeante. Notre groupe y prendra toute sa part.
  • Charte des élu·es
    Cette charte était une promesse de campagne. Nous la votons symboliquement un an après l’installation de notre équipe. Nous ne l’avons heureusement pas attendue pour faire nôtres les principes qu’elle recouvre.
  • Participation citoyenne : c’est parti !
    Ce premier budget participatif doté de 500 000 € accompagnera les projets d’investissements portés par les villeurbannaises et villeurbannais. Ceux-ci peuvent être de tout ordre et les premiers projets déposés illustrent cette diversité : des espaces végétalisés, des agrès sportifs en libre-service, des bornes de réparation de vélo, des galeries d’art éphémères…
  • La nouvelle vie du CCO
    Cette délibération nous donne l’occasion de nous féliciter du soutien à cet établissement, qui va concentrer, en un même lieu, plusieurs axes forts de notre mandat : la nouvelle vie de l’Autre Soie, un équipement culturel de nouvelle génération, un espace de co-working, des studios de création, de formation…
  • #AIDES à la transition pour les propriétaires
    « L’énergie est notre avenir, économisons-la ». La mention légale, qui figure dans toute publicité pour les entreprises du secteur énergétique, aurait bien sa place dans les entrées d’immeubles et les prospectus de vente immobilière.
  • Organisation des écoles en cas de grève
    Parce qu’elle respecte pleinement l’exercice du droit de grève, parce qu’elle est mieux-disante que la loi, nous pensons que la proposition de ce rapport est le meilleur compromis entre les partenaires de l’écosystème éducatif local.
  • Bienvenue dans la communauté citoyenne d’énergie !
    Rassembler des habitant·es autour d’un intérêt commun, tisser de nouveaux liens dans les quartiers, se réapproprier le sujet de la production énergétique en étendant la démarche à la question de la sobriété énergétique, ce sont là des objectifs auxquels le groupe écologiste adhère sans réserve, en espérant pouvoir faire de notre ville un modèle exemplaire sur ces questions.
  • Financement des écoles privées
    Nous militerons encore et toujours pour un système éducatif gratuit, laïque et inclusif qui lutte contre les inégalités et accueille tous les enfants quels que soient leurs besoins, afin de laisser systématiquement l’éducation loin des logiques de marché dont on sait bien quels en seraient les gagnants.
  • Crèche Jean-Jacques Rousseau
    Comme nous l’avons déjà exprimé à plusieurs reprises, en particulier lors de la Commission consultative des services publics locaux, nous sommes dans la retenue au sujet de cette délibération pour le renouvellement de la DSP de l’Établissement d’accueil du jeune enfant JJ Rousseau.

Conseil municipal du 31 mai 2021

Culture, énergie solaire, économies d’énergie, mobilité et lutte contre le sans-abrisme sont les mots-clefs de ce 1er conseil en présentiel depuis plusieurs mois.
Entres autres…

Le label obtenu, on passe aux moyens.
  • Convention contre le sans-abrisme
    La ville de Villeurbanne ne pourra pas seule résorber le sans-abrisme, nous devons tous et toutes contribuer à notre niveau ; le choix que nous faisons est bien celui du partenariat.
  • Adhésion à la SPL d’efficacité énergétique OSER
    L’enjeu est important : alors que le secteur du bâtiment représente 40 % de la consommation régionale d’énergie primaire, la part des bâtiments publics représentent 15 % dans la consommation énergétique. Nous avons, nous, collectivités locales un devoir d’exemplarité si nous voulons collectivement atteindre la réduction de 55 % des émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030.
  • Un, Deux, Toits Soleil ! à Lazare-Goujeon
    Un des intérêt principal de cette délibération, c’est qu’il est porté par des citoyen·nes, réuni·es dans une coopérative qui milite à la fois pour des énergies ni atomiques ni carbonées, mais qui questionne aussi notre rapport à l’exploitation des ressources et leur profitabilité.
  • Éclairage des abribus et des pubs
    Abribus et panneaux publicitaires liés seront éclairés inutilement toute la nuit. Pour parer ce problème, nous suggérons que JC Decaux intègre dans la partie technique dont il assure la maintenance une horloge permettant au moins de couper l’électricité dans les abris bus en dehors des périodes de fonctionnement des lignes.
  • Organisation du projet « Capitale Française de la Culture 2022 »
    Ce projet nous montre que même dans un contexte difficile, qui dure, et qui frappe tout particulièrement les acteurs culturels et notre jeunesse, il est possible d’avancer et d’améliorer le lien social par la culture.
  • Mobilité durable pour les agent·es
    La Loi LOM prévoit le remplacement de l’Indemnité Kilométrique Vélo par le Forfait Mobilité Durable qui s’applique maintenant à la fonction publique, bien que facultatif. La ville de Villeurbanne a fait le choix de mettre en application ce forfait pour tous ses agents.

Conseil municipal du 29 mars 2021

Ce conseil fut celui de la présentation du compte administratif 2020 mais aussi celui de l’adhésion à la monnaie locale complémentaire : la Gonette.
Entres autres…

Villeurbanne adhère !
  • Compte administratif 2020
    Ce compte administratif révèle l’ampleur de la crise que nous vivons mais permet également de ré-évaluer ce qui fait sens et vie ensemble : lien social, éducation sans stress, nature en ville, culture…
  • Nature dans la ville, c’est possible
    L’OMS recommande que chaque habitant ait accès à moins de 300 m de chez lui au moins 10 m² d »espaces verts. À Villeurbanne, nous en sommes à la moitié seulement. Nous aurons dans le mandat d’autres projets de squares et surtout de grands parcs urbains, eux aussi attendus.
  • La publicité fait dé-penser
    Le Règlement Local de Publicité métropolitain était déjà en chantier dans la mandature précédente mais ses ambitions ont été revues à la hausse grâce à l’arrivée d’une nouvelle majorité.
  • Subvention au pôle petite enfance et parentalité
    Ces subventions d’investissement et de fonctionnement soumises à notre délibération permettront de faire vivre un lieu essentiel pour notre ville, un lieu ouvert et offrant une proposition innovante aux professionnels de la petite enfance et aux parents.
  • Boostons Saint-Jean !
    Depuis 2017, une centaine de personnes ont grâce à ce programme pu trouver un emploi, et ainsi retrouver aussi du lien social et de la confiance en soi. C’est une belle réussite à tous points de vue, nous allons la poursuivre et nous souhaitons la développer et l’ouvrir à d’autres villeurbannais, privés d’emploi.
  • La mission locale investit
    Chaque quartier devrait pouvoir bénéficier d’un espace identifié dédié aux professionnels de l’accompagnement vers l’emploi à l’instar du Passage 33 et nous comptons sur notre équipe municipale pour y travailler dès à présent.
  • Fonds d’urgence pour les quartiers
    Loin de satisfaire les besoins, le « fonds d’urgence exceptionnel quartiers solidaires », mobilisé par le ministère de la ville en 2020, mérite d’être poursuivi, amplifié. En effet, sur les 20 M€ consacrés au niveau national, le fonds d’urgence s’est traduit par 68 000 € pour notre ville. C’est bien mais très insuffisant.
  • Soutien à Viffil – SOS Femmes
    Quand une femme arrive à parler, à se soustraire à ces violences, il est indispensable qu’elle ait un refuge, un lieu de protection, de soins et d’accès au droit, une oreille attentive, une mise en sécurité pour elle et ses enfants le cas échéant, un lieu pour l’aider à se reconstruire après souvent une longue période de violences subies.
  • Soutenir l’école publique
    Au regard des besoins urgents et nécessaires dans nos écoles publiques, il ne nous parait pas opportun de subventionner un projet porté par une école privée qui facture aux familles des frais de scolarité de plusieurs milliers d’euros par an alors que la ville ne peut pas toujours satisfaire pleinement les besoins et attentes légitimes émanant de nos écoles publiques.
  • Villeurbanne pour la Gonette !
    Malgré nous, avec le contenu de nos comptes bancaires, nous finançons ces cercles vicieux qui détruisent nos emplois, abîment notre terre et contraignent l’action publique. En contraste, la Gonette est un Commun sous forme d’une monnaie COMPLÉMENTAIRE à l’Euro, dans le cadre de la loi.

Conseil municipal du 22 février 2021

L’ouverture du conseil s’est à nouveau faite en musique avec l’orgue municipal, pour un clin d’œil à Pomme. Mais ce conseil fut surtout celui de la présentation des programmes de travaux à venir.

🥇Tuna Altinel Citoyen d’honneur
  • #GESTION de nos déchets : un enjeu de taille
    La valorisation de nos déchets organiques est un aspect central de l’évolution de notre gestion des déchets dans les prochaines années. Le développement du compostage, par exemple, est une piste essentielle pour réduire nos émissions car les déchets organiques constituent 30 % de nos déchets ménagers !
  • Un partenariat renforcé pour coproduire la sécurité
    Pour nous écologistes, la sécurité et la tranquillité publique doivent bien être une coproduction entre plusieurs acteurs publics (Police nationale et municipale, Procureur, PJJ…) avec les associations d’aides aux victimes ainsi que les habitants.
  • Programmes de travaux
    Nous vous remercions pour ces différentes délibérations qui présentent chacune dans leur champ d’intervention les travaux qui auront lieu au cours de l’année. Cela nous permet de revenir sur quelques points qui nous semblent prometteurs et révélateurs de l’ambition du mandat.
  • Le foncier : nerf de l’aménagement de la ville
    Cette délibération met en lumière un phénomène que, malheureusement, nous connaissons de plus en plus sur notre Métropole, et que la crise sanitaire n’a pas enrayé : la flambée des prix du foncier.

Conseil municipal du 17 décembre 2020

L’ouverture du conseil s’est faite en musique avec l’orgue municipal, pour rendre hommage à Anne Sylvestre mais également aux habitants du Haut-Karabagh avec une chanson d’Aznavour.

🎵 3 petites notes de musique 🎶

  • Budget primitif 2021
    Ce budget primitif étant le premier d’un mandat nouveau, il doit pouvoir exprimer la marque de notre nouvelle équipe, avec des orientations claires concernant les engagements que nous avons pris devant les villeurbannaises et les villeurbannais.
  • Ouvertures dominicales des commerces à Villeurbanne
    Le dimanche doit rester pour l’essentiel un jour de repos, de partage en famille ou entre amis : il convient ici de ne pas valoriser l’idée selon laquelle la consommation serait un loisir. Même si nous restons persuadés que l’avenir n’est pas de travailler plus pour gagner plus mais de consommer moins et autrement, une crise sanitaire sans précédent a de lourdes répercussions sur l’activité des commerçants, et ceci probablement encore pour l’année 2021.
  • Renforcer l’attractivité pour une police du quotidien
    Si toutes les études constatent que la vidéosurveillance en espace ouvert a un impact négligeable sur la sécurité effective et les élucidations, elles montrent aussi que les moyens humains sont la clé de la prévention et de la sanction bien comprise.
  • #RAPPORT annuel de la DSP pour la crèche Jean-Jacques Rousseau
    À l’heure où des compétences reviennent dans le giron public (comme l’eau à la Métropole il y a quelques jours), nous prenons acte de ce rapport mais nous souhaiterions que la politique de la petite enfance ne fasse pas exception et redisons donc ici notre attachement à un service public de la petite enfance.
  • #CONVENTION pour le service municipal de santé scolaire
    La Ville de Villeurbanne est historiquement dotée d’un service de santé scolaire. Dans le cadre de sa politique santé, et comme 11 communes en France, ce service intervient auprès des élèves scolarisés dans les écoles de la grande section de maternelle au CM2 en prenant le relais après les services de PMI gérée par la Métropole.
  • #SUBVENTIONS aux structures et associations culturelles
    Toutes les interventions pourraient commencer par « en ce temps de crise sanitaire » tant les impacts, encore difficilement mesurables, sont nombreux dans la vie des françaises et des français. Avant la pandémie, le secteur culturel représentait environ 2,3 % de l’économie française, plus de 630 000 emplois directs, et des milliers d’emplois indirects notamment dans le commerce et le tourisme.
  • #SUBVENTIONS aux associations sportives
    Nous avons tous pris conscience également de l’importance de l’activité physique pour notre santé, physique et mentale, et ce quel que soit notre âge. Malheureusement, les rapports et les statistiques qui s’enchainent le montrent les uns après les autres : une grande partie de la population ne fait pas assez d’activité physique !
  • #VŒU pour un soutien au Haut-Karabagh
    Avec ce vœu, nous marquons une nouvelle fois le soutien de la ville de Villeurbanne à la cause du Haut Karabagh. Et je sais que si loin qu’ils soient aujourd’hui, les habitants du haut Karabagh, seront sensibles à notre geste.

Conseil Municipal du 23 novembre 2020

Ce conseil a surtout été l’occasion de tracer quelques grandes lignes pour le nouveau mandat, notamment à l’occasion du débat d’orientations budgétaires.